Coronavirus : peut-on profiter de ses congés pour travailler dans autre endroit ?

Le code du travail le dit clairement, un salarié ne peut pas travailler pendant ses congés payés, mais existe-t-il des cas de force majeures, des exceptions   ?

Sur le papier, il est interdit aux salariés de travailler pendant leurs vacances, la seule exception à la règle étant les vendanges. Sur le même principe, un employeur ne peut pas donner de travail à ses salariés en congés, ceux-ci ne sont donc pas censés rester à disposition.

Vous en avez sans doute entendu parler. L’affaire commence au début du mois d’avril, une infirmière du CHRU de Brest, décide de profiter de ses congés « forcés » pour aller prêter main forte aux équipes de l’hôpital Lariboisière à Paris. Quelques jours plus tard, elle apprend que son contrat ne sera pas renouvelé à Brest.

Selon le secrétaire général de la CGT du CHRU de Brest, l’administration aurait estimé que l’agent devait rester à disposition de l’employeur.

Les circonstances sont loin d’être habituelles, les besoins en termes de personnel soignant et de solidarité se font sentir un peu partout sur le territoire.

Alors même que le cadre légal de ce « coup de main » n’est pas évoqué, et que cette activité secondaire est passible d’être sanctionnée par le code du travail, il est légitime de s’interroger, et de déplorer le manque de flexibilité de ce dernier.

Cette affaire est actuellement en cours de dénouement :la direction du CHU de Brest a reconnu et réparé son erreur. Elle a également clarifié les différents statuts, ainsi les agents en congés seront libres de leurs mouvement, les autres bénéficieront d’« autorisations spéciales d’absence » durant lesquelles ils devront se tenir prêt à intervenir en cas de besoin.